How Thailand is using ‘cheap and effective’ traditional herbal medicine to treat coronavirus

0

In the fields of Thailand, convicted criminals tend to a precious harvest.

Under the blazing sun, in neon orange tops, they bend and scratch, meticulously weeding the soil around sharp lines of dark green plants.

They grow green chiretta (Andrographis paniculate) – or Fah talai jone, as it is called in Thailand.

It is a traditional herbal medicine commonly used in Thai homes to treat colds, but it is now playing a central role in the country’s fight against COVID-19[feminine.

« Ses propriétés aident à réduire la fièvre et la toux », me dit l’un des prisonniers.

En prison pour des délits liés à la drogue, l’homme de 31 ans est maintenant chargé de récolter une plante qui a été utilisée pour traiter plus de 69 000 autres délinquants atteints de coronavirus.

« Je suis fier de m’occuper de ces herbes thaïlandaises qui sont utilisées pour aider à guérir les prisonniers atteints de COVID », dit-il.

Après que son équipe ait coupé et rassemblé toutes les tiges matures, la plante est séchée et broyée par un autre groupe.

La poudre vert foncé est ensuite conditionnée dans des capsules avant d’être expédiée vers d’autres prisons à proximité.

En juillet, le cabinet thaïlandais a approuvé la chiretta verte pour une utilisation chez les personnes atteintes d’infections à coronavirus asymptomatiques ou légères à la suite d’un essai réussi dans les prisons.

Le gouvernement affirme que sur 11 800 détenus qui l’ont pris pour traiter le coronavirus, 99,02 % se sont rétablis.

À quelques kilomètres de l’endroit où les plantes sont récoltées, la prison de Chainat est l’une de celles qui utilisent le remède à base de plantes.

Lors d’une épidémie de COVID-19 en août, plus de 700 détenus ont pris 15 comprimés par jour pendant cinq jours.

Le personnel dit qu’ils se sont tous rétablis.

Le médecin de prison Chitsanuphong Saublaongiw pense que le comprimé traditionnel a été efficace pour soulager les symptômes bénins.

« D’après la recherche, la chiretta verte contient une substance appelée andrographolide, qui est la substance qui aide à limiter la propagation du virus », explique-t-il.

« Après avoir pris de la chiretta verte, les prisonniers avaient de meilleurs résultats aux radiographies pulmonaires, moins de symptômes, la maladie était moins grave et ils sont revenus à la normale rapidement », ajoute-t-il.

“Les patients asymptomatiques n’ont développé aucun symptôme grave.”

« D’après la recherche, la chiretta verte contient une substance appelée andrographolide, qui est la substance qui aide à limiter la propagation du virus », explique-t-il.

Comment la Thaïlande utilise une phytothérapie traditionnelle « bon marché et efficace » pour traiter le coronavirus

« Après avoir pris de la chiretta verte, les prisonniers avaient de meilleurs résultats aux radiographies pulmonaires, moins de symptômes, la maladie était moins grave et ils sont revenus à la normale rapidement », ajoute-t-il.

“Les patients asymptomatiques n’ont développé aucun symptôme grave.”

Souvent surpeuplé et à l’étroit, le virus s’est propagé rapidement dans les prisons thaïlandaises.

Environ un quart des prisonniers du pays ont été testés positifs au cours des six mois à compter d’avril 2021.

Les infections graves sont toujours traitées avec des antiviraux ou des soins hospitaliers, mais la chiretta verte bon marché et disponible a offert à la Thaïlande une option alternative pour ceux qui en sont aux premiers stades de COVID-19 à un moment où le pays fait face à une augmentation des cas.

« Dans les prisons, on dort côte à côte, donc on ne peut pas [social] distance, ”explains Poj, one of those who received the tablet at Chainat prison.

His name has been changed to protect his identity.

“I had a high fever, then after taking green chiretta, the fever went down,” he explains. “[My] the sore throat and cough also improved when I took green chiretta for five days.

Some 141 prisons across the country are now planning to produce 38 million green chiretta tablets by November. They will be used to treat more inmates.

The government has also tested the treatment in some hospitals and is encouraging 24,000 villages to cultivate the crop, so that they have supplies.

“If we use modern medicine, the cost is 20 times, 30 times, 50 times higher… and in prisons, there are a lot of people,” Somsak Thepsuthin, Thai Minister of Justice, told me during a chiretta in Bangkok.

“We have to have this to treat people. If it is a mild illness, we can use this drug, because it is inexpensive and effective.

But green chiretta is not a silver bullet to cure the world of COVID-19.

Authorities in Thailand have only allowed it in mild cases – it does not prevent you from contracting the virus and it is not a substitute for a vaccine.

The list of drugs recommended by the World Health Organization to treat the coronavirus does not mention the herbal remedy.

Critics in Thailand say more testing is needed to prove its effectiveness.

“Andrographolide is considered to be a substance found in green chiretta that helps suppress viruses and inflammation,” says associate professor Dr. Mayuree Tangkiatkumjai, from the department of clinical pharmacy at Srinakharinwirot University.

“However, COVID-19 is still a new, emerging infectious disease, so there is not yet sufficient research to confirm that green chiretta can prevent and cure COVID-19.”

While it helps people with colds use it at home, it is not a substitute for antivirals in severe cases of coronavirus.

“The appropriate amount of andrographolide for patients is still debatable and still requires further studies to verify its effectiveness and side effects”, adds Dr Tangkiatkumjai.

Two more green chiretta trials involving COVID-19 patients with mild symptoms are underway in 1,400 people, with the first results expected next spring.

While Thailand has also invested in revolutionary coronavirus vaccines and antivirals, green chiretta, a traditional herbal pill, has a new role in the fight against a modern pandemic.


Source link

Share.

Leave A Reply